Dans 5 ans / 5 years from now

Ce patron – Rooibos de Colette Patterns – me met en joie. Cette robe est la deuxième version après une copie exacte de la robe d’origine, en bleu marine et blanc. Le patron étant déjà décalqué et le processus de montage déjà décrypté, cette robe a été cousue en 2 bonnes heures.

Je me suis demandée ces derniers temps si la couture allait “me passer”. Est ce que la couture ne sera qu’une passion dévorante de trentenaire ? Ne vais-je pas me lasser? Pourtant quand je vois les jolies robes d’été de ma penderie, je me dis que je suis à un point de non retour.  J’imagine assez bien passer moins de temps à coudre dans deux, cinq ou dix ans (toute passion dévorante s’évente, non?) mais je pense aussi que, plus simplement, et de manière moins chronophage, “coudre mes vêtements” restera une constante. Et vous? Vous en pensez quoi? Suis je la seule à me poser ces questions pas-existentielles-pour-un-sou?

***

Rooibos by Colette Patterns is a beautiful pattern. I’ve made it before merely copying the original dress in navy blue and white. This time i made a dress that’s more “me”. Since i had already drafted the pattern and gone through all the process before, it was a quick project – a mere couple of intense hours.

On a different subject, i’ve been wondering lately if sewing was going to become less of an all consuming passion in the next years for me. All passionate behaviors tend to wear off, don’t they? Well, when i look into my closet at all the nice summer dresses i’ve ade in the last few years, it gets me wondering. I’m ok with the idea of spending less time sewing in 2, 5 or 10 years. But i really think sewing my own garments, in a cool and not-so-intense manner, is part of me now. Anyone else having such thoutghs?

Advertisements

Rooibos on friday (3 – the end)

Vendredi, 22h, après une bien longue journée : c’était moins une pour le billet du vendredi…!

La robe est terminée et j’en suis très contente. Monsieur Daruma me trouve un petit air secrétaire sage des années 60 qui n’est pas pour lui déplaire. Moi je dirais plutôt année 50 mais passons, voulez-vous,  sur les subtilités stylistique du vintage. Côté couture, pas de problème particulier pour ce modèle Rooibos que j’ai trouvé plutôt plus facile que la robe Macaron du printemps dernier. Seule petite ombre au tableau : si le bustier était parfaitement ajusté, j’ai du retirer plusieurs centimètres de part et d’autre de la jupe qui était résolument trop ample à la taille et aux hanches.

Je suis très très fière de mes poches (les toutes premières en 4 ans de couture!) et du passepoil fait-maison. Qu’on se le dise, le passepoil, c’est vraiment simple à faire et fait son petit effet. Le patron Roobios ne précise pas comment s’y prendre pour réaliser le passepoil en tant que tel mais on trouve de nombreux tutos en ligne. En résumé, il faut  couper un biais de 3-4 cm; il suffit ensuite d’enchasser une cordelette dans le biais en le piquant avec un pied pour fermeture éclair au plus près de la cordelette.

Merci  à Sarai Mitnick pour ce très très joli patron. Je vais réitérer très prochainement avec un assortiment de tissus plus originaux. J’ai vraiment hâte de voir d’autres Rooibos fleurir deci delà...

Friday, 10 PM. After a very long day at work, i thought i would not manage to post this “Rooibos on … FRIDAY !

The dress is finished and i am so pleased with it! Mister Daruma thinks i look like a cute 1960’s secretary and really likes the look. I think it’s more like the 1950’s but i won’t get in an argument with him about vintage inspiration ;o)

The sewing went really well. I thought it was even easier than the macaron dress i made last year. The only thing that wasn’t planned was adjusting the skirt to my waist and hips: the lower part of the dress was too large for me. I had to take off a couple of  inches on each side. But i managed to adjust the skirt easily – i think.

I’m very proud of the pockets (my first ever in 4 years of sewing!) and of the piping. If you’ve never tried this technique, let me reassure you : it’s really easy and quite “chic”. The pattern does not actually guide you to make the piping but you’ll find many tutorials on the web. In a nutshell, you have to make biais and wrap a thin cord in it. Stitch it very close to the cord with a zipper foot. You’re done! Now you can keep on following instructions from the pattern to add the piping to the pockets.

Thumbs up to Sarai Mitnick for this beautiful pattern!! I can’t wait to see other people’s Rooibos dresses here and there!  And i’m already planning another one – with a bolder choice of fabrics this time. To be continued….

Rooibos on friday (2)

Ma robe Rooibos avance plus vite que je ne l’aurai  imaginé. J’ai choisi un coton élasthane de bonne tenue en bleu marine et blanc, comme sur le modèle originale. Terrible le modèle original…: je suis littéralement tombée amoureuse de cette robe. Pas vous? Va pour une réplique à l’identique. On verra la prochaine pour mon grain de sel…

C’est sans doute pour la coupe et l’ajustement au millimètre du corsage que les patrons Colette patterns sont les pus admirables: les pinces multiples et la taille haute marquée et ultra féminine sont résolument ce qui distingue cette jolie marque de patrons indépendante. Pas de déception pour Rooibos : le corsage partiellement doublé est splendide et la fermeture invisible sur le côté (plutôt que dans le dos) accentue le coté gainant. Coupé en taille 4, le corsage tombe impeccablement à ce stade. Une excellente expérience de couture, donc, jusque là.

Pour toutes celles qui ont posé la question, les explications sont en anglais et oui, il vaut mieux une base linguistique mais surtout ne pas avoir peur d’ouvrir son dictionnaire en cas de doute sur le vocabulaire technique. Mais les explications et nombreux schémas sont très clairs. On vous précise même quand changer la couleur du fil! On est loin, très loin, du verbiage ésothérique des grandes marques de patrons qui imaginent qu’on a toutes suivi un cours de couture en 30 leçons avec Maryvonne.

Après le corsage, les choses sérieuses commencent. Mon grand défi pour ce patron c’est le passepoil (optionnel) et les poches. Je n’ai jamais fait ni l’un ni les autres. Je m’en fais une montagne – surtout le passepoil, à faire et à poser – mais ça a l’air plutôt bien parti…. A vendredi prochain pour la suite!

My Rooibos dress is going well. And actually much faster than i thought it would. I chose navy blue and cream white for the lining and selected cotton with a little stretch. Isn’t it going to be the exact replica of the authentic dress featured by colette Pattern? Well, yes. That’s because i litteraly fell in love with this dress. Didn’t you? I’m just going to make one exactly like it and will have to express more creativity next time i’ll make this Rooibos delight (because i will!)

It’s probably because of the beautiful bodice fits that i like Colette Patterns so much : the multiple darts and high feminine  waist is, for me, what really distinguishes Sarai’s patters on the market. I was not disappointed by Rooibos : the partially lined bodice and invisible side zipper add to the smoothness of the silhouette. I cut the dress in size 4 and the completed bodice fits perfectly so far. Clearly, up to now, it’s a very good sewing experience.

Fot those of you who asked, yes the instructions are in english and it’s best to polish up your english kills before you get started. But why not simply use a dictionary when in doubt? Anyhow, the instructions and very clear and there are lots of  illustrations to help you. You are even told when to use contrasting thread : you really can’t get i wrong! We are far, far from the strange, obscure and almost esoteric instructions sometimes used by big pattern companies i will not name.

I now have to take care of serious matters. My challenge for this dress are … pockets and their piping (the piping being an optional feature of the pattern but one i really want to try). I’ve never done either one and let’s just say i’m a bit impressed. But, hey! i’ve just started on that part and it’s looking good… To be continued next friday!

Rooibos on friday (1)

J’adore les patrons Colette Patterns. L’année denrière, lors de la sortie de cette marque indépendante, j’avais craqué pour la robe Macaron. A l’occasion de la sortie des nouveautés de  décembre, j’ai jeté mon dévolu sur la robe RooibosL’originale, en bleu marine et crème, est une merveille. Celle de Gertie, en taupe et noir, est aussi fort élégant.

Je me lance donc à mon tour. Si le coeur vous en dit, rendez-vous les vendredis pendant 4 semaines pour décrypter ensemble ce joli patron!A vendredi prochain

I love Colette patterns. Last year, when the line was launched i fell in love with the Macaron dress. Last month when a handful of new patterns came out i went nuts for Rooibos. The dress featured by Colette Patterns (in navy blue and cream) is absolutly stunning. Gertie’s camel dress got me even more interested in this pattern. So i’ve decided to sew my own Rooibos dress and i’m taking you along with me: every friday for 4 weeks, i’ll be documenting this little sewing adventure. Come along! See you next friday!