Modifier un patron / Pattern alterations

J’ai pris la clef des champs quelques temps. J’ai de bonnes raisons sans doute : outre les semaines qui filent, il y a eu bien sûr la perte de tous mes patrons de couture par cet affreux déménageur et une panne de machine à coudre. Mais qu’importe les raisons, je reviens par la petite porte en 2012, tranquillement. Je me demande s’il y a encore quelqu’un derrière l’écran…

C’est au creux de l’hiver que j’aime coudre pour l’été. Il y a alors une sorte d’espoir dans l’étoffe légère. Si la marmotte fait, aux beaux jours, ses réserves pour l’hiver, j’aime, à l’inverse, en pleins frimas, faire de jolies robes d’été. Voici donc la dernière de ces petites robes faites cet hiver avec en tête la promesse de l’été.

Patron : “Lotus dress” de Amy Butler (déjà pratiqué pour une robe longue en tissu Petit Pan) / Tissu : Liberty Mitsi (gris)

Les cours de patronage que j’ai pris l’année dernière m’ont bien servi pour la confection de cette robe : les patrons Amy Butler taillent trop large à mon goût et ne sont pas adaptés à ma morphologies. D’habitude, en autodidacte que je suis, je bricole lors des essayages une fois la robe montée en recoupant et rabotant ici et là. Mais cette fois, forte de quelques notions de patronage, j’ai modifié le patron au préalable en prenant mes mesures et en les comparant aux différentes pièces du patron – sans me fier aux indications de taille du patron et en faisant coïncider des tailles différentes pour le buste d’une part et la taille et les hanches d’autre part.
On notera que les patrons Amy Butler comprennent les marges de couture ce qui m’a valu quelques additions/soustractions élaborées, mais je pense être arrivée à mes fins. Pour cette robe, j’ai laissé environ 4 cm d’aisance, ce que j’estime ajusté mais confortable. La ceinture est un simple rectangle de 2 cm x 1,50m pour laquelle j’ai fait deux passants sur la robe, comme le suggère le patron. J’aurai aimé tester un kit de boucle de ceinture à recouvrir de tissu (ici) mais je n’ai pas eu la patience d’attendre la livraison trans-atlantique… Il faut absolument que j’en commande un ou deux d’avance.

C’est la première fois que j’apporte autant de soin à la modification préalable du patron : cela m’a pris un peu moins d’une heure, mais la robe est tombée comme je le souhaitais au centimètre près dès le premier essayage. Incidemment, le précieux et coûteux coupon de liberty a été utilisé de manière optimale…
Et vous, est-ce que vous modifiez vos patrons à vos mesures? Si oui, pour chaque projet ou seulement pour les vêtements ajustés? Avez-vous des trucs et astuces à partager?

***
Hi! I’ve been offline for some time. I could write a whole post explaining why. Remember the loss of all my patterns because of this annoying moving company? And then, my sewing machine  failed me and i had to send it for repair. But, who cares about excuses? I’m back over here and humbly blogging my way into 2012. I wonder if there are still a few of you following My daruma via rss…

I like to sew light clothes in cold weather. In the midst of the winter, the light-weight fabrics bear some hope. I guess i’m just the opposite of marmots : they prepare well for the winter all summer; i prepare really well for summer during the cold months of january and february… So here is the last of my winter-made summer dresses. 

Pattern : “Lotus dress” by Amy Butler (made once before in Petit Pan fabric)
Fabric : Liberty Mitsi (grey)

I took a 4-day course in pattern-making last year and have put to good use what i learned as i was making this dress. Amy Butler’s patterns have a large fit and they aren’t very flattering from the waist down on me. Before i took the pattern-making class, i would have chosen a size without being really sure of what i was doing, cut the fabric, put the main pieces of the dress together and altered from there: cut a little here and there, alter the darts, adjust the side seams. But this time my first step was altering the pattern. No cutting of fabric and no threading! First i did a little math!
I totally ignored the size recommendations of the pattern, decided on approximately 4 cm ease (=1.6 inches, flattering but still comfortable).  Then i compared my bust/wait/hip measurments to the various pattern pieces. Because Amy Butler’s pattern include seam allowances, it was a bit tricky but it was well worth the effort. The belt it a simple rectangle. I wanted to try a fabric covered buckle kit (as seen here) but was not patient enough to wait for the trans-atlantic shipping. I really have to order a couple of those kits in advance. 

It’s the first time i really take the time to alter a pattern to fit my measurments. It took almost an hour to make the pattern alterations but the dress fit me perfectly right away.  Also, i made the the best possible use of my precious and pricey liberty : there was no waste of even the tiniest centimeter of fabric due to fitting issues.
What about you? Do you alter your patterns to fit your silhouette? Every time or just for fitted clothes?  Please, share your tips as this topic is of huge interest to me!

Advertisements

Sur mesure / Made for me

Tout d’abord, je vous souhaite à tous une belle et lumineuse année!

Les fêtes passées, je peux sereinement reprendre le fil du blog…. Je vous ai parlé il y a quelques temps de mes velléités de patronage.  J’ai été sage et disciplinée et me suis attelée au tout premier projet du livre de Cal Patch “Design-it-yourself clothes” : une jupe toute simple avec fermeture à glissière sur le côté.  Le livre suit une progression logique d’apprentissage et la jupe est vraisemblablement la pièce la plus simple à réaliser.  La prise des mesures est un grand moment – de solitude…. Je n’avais aucune idée de mon tour de hanches, tour de taille et hauteur de bassin. Maintenant, je sais, et pensez bien que ce n’est pas le genre d’information qu’on divulgue sur le net!

En une quinzaine de minutes j’avais relevé mes mesures et il m’a fallu une grosse 1/2 heure pour dessiner mon patron de zéro – le tout à la mimine, avec un crayon, du papier, une règle et une gomme. Le résultat : une jupe noire toute simple avec un empiècement en triangle. Elle est parfaite.  Parfaite pour moi. Forcément, elle est taillée à mes mesures exactes! Un pur bonheur!

Vous aurez compris que je vais probablement persévérer dans cette auto-apprentissage du patronage. Finalement, être autodidacte me plaît peut être tout autant que parvenir à mes fins. Parfois ce n’est pas tant le résultat qui compte mais bien plutôt le processus, ce qu’on a appris en cours de route. Qu’en pensez vous? Qui d’autre s’intéresse au patronage en ce moment?

First and foremost, all my best to you fot the new year. The holiday season is behind us now and i can get back to sewig and blogging!
I mentioned a while ago my wish to learn pattern making. Ive been really serious about this and started with the first project from Cal Patch’s book, “Design-it-yourself clothes”. The first project is a simple A-line skirt and appears to be the most simple clothe to start with. Measuring my body was somewhat of an experience. Actually a very strange experience.  Now i know my hip measurement, waist, height behind and other essential stuff. Be certain that these informations are not the kind one likes to share on the internet.

In about 15 minutes, i had the measurements down and in about half an hour i had drawn my pattern from scratch. With a pencil, eraser and ruler. The resulting skirt is perfect. Perfect for me to be exact. I looks like i will continue to learn more about patternmaking in the next months as this first attempt was a success. i was tnking that maybe i like the process even more thant the actual result: it’s really a case of what you have learned in the process. What do you think? Anyone else trying to learn patternmaking these days?

Patternmaking / Patronage

Je viens de recevoir deux livres commandés il y a peu : “Design-it-yourself clothes” de Cal Patch et “How to make sewing patterns” de Donald H. McCunn. Le premier est sorti cette année. Le second est paru pour la première fois en 1977!

J’arrive à un “plateau” en terme de techniques de couture. Je suis une autodidacte. Outre ma belle mère qui m’a montré comment enfiler une machine à coudre, j’ai tout appris sur le tas en me laissant guider par les patrons commerciaux et par mes navigations sur le net. Pour autant, j’avais l’impression de ne plus guère m’améliorer ces derniers mois. Il est temps de passer au patronage! A quoi bon? Tant qu’à coudre autant avoir des vêtements réellement sur mesure. Les techniques permettent aussi de reproduire des vêtements achetés dans le commerce qu’on a adoré et qui sont abîmés ou des vêtements repérés dans une boutique (trop) chic. Personnellement, bidouiller avec les patrons japonais (les manches d’un modèle, le haut d’un autre et l’encolure d’un troisième…) me laisse un peu sur ma faim.

Evidement, les deux livres ne se ressemblent pas du tout mais m’ont semblé complémentaires : d’un côté une belle mise en page, des modèles contemporains, et une pédagogie actuelle.  De l’autre, l’exhaustivité et des techniques plus pointues. J’ai feuilleté ces deux livres aujourd’hui et ils méritent chacun un billet. Et si vous possédez ces livres, j’aimerais savoir ce que vous en pensez! A suivre dans les semaines à venir donc…

***

I received a couple of books i had ordered a while ago : “Design-it-yourself clothes” by Cal Patch et “How to make sewing patterns” by Donald H. McCunn.The first bok came out this year. The second one was first printed in 1977!

In terms of sewing techniques, i’ve come to a plateau. I’ve learned everything i know by myself. Apart from my step-mother who guided me to thread my sewing machine, i’ve been learning reading commercial patterns and documenting on the web. But for the past few monts, i’ m feeling that i don’t learn anything anymore. It’s time to take it a step further and start learning patternmaking! “What for?” you might ask.  Well, if i’m going to bother making my own clothes i might as well achieve perfect fits that match my not-so-perfect body. The techniques to reproduce clothes might be of some use as well (like duplicating this piece in my closet that i adore but that is worn out). It might also be helpful to reproduce clothes seen in (overly) chic boutiques. I have to admit that fidling with japonese patterns (sleeves from one pattern, top of another and collar of a third…) is not totally satisfying anymore.

Of course those two patternmaking books haven’t got much in common. The first one has a nice layout, contemporary models, and offers a fresh and modern learning process. The second one is complete and much more detailed. I’ve had a quick look at both and decided that each of them deserves a post. If you own these books, i’d love to hear what you have to say about them. To be continued indeed…