S’équiper / Accessories

Dans la série, “je m’équipe”, et à défaut de pouvoir m’acheter la surjetteuse de mes rêves, j’ai décidé de booster un peu les capacités de ma machine à coudre adorée. Il a suffi de quelques clics bien placés pour voir arriver dans ma boîte aux lettres trois nouveaux pieds : pied à double entraînement, pied à nervures et pied à ourlet étroit. Trop gâtée ma Brother? Disons que c’est une amie fidèle et qu’en dépit de son statut d’objet inanimé je ne voyais pas pourquoi elle n’aurait pas eu droit à une date d’anniversaire. Coïncidence-pirouette-cacahuète: elle a deux ans tout pile. Happy birthday ma jolie!

pieddoublePied à doube entraînement

Entrons donc, si vous le voulez, dans le coeur du sujet.  Le pied à double entraînement entraîne, comme son nom l’indique, le dessus ET le dessous du tissu: très pratique pour coudre les sandwichs de molleton et incontournable pour quilter. Pour l’installer il faut cependant démonter le support des pieds traditionnels… Je viens enfin de comprendre pourquoi ma machine était livrée avec un mini tournevis!

piednervuresPied à nervures

Le pied à nervures permet quant à lui de coudre de jolies nervures ou d’enchasser des cordons mais s’utilise impérativement avec une aiguille double. Ah ben tiens! Je viens aussi de comprendre à quoi sert l’aiguille double qui était livrée avec ma machine ! Si j’ai retrouvé le mini tournevis sans grande peine, on pouvait craindre pour l’aiguille double…. Une botte de foin danse devant mon regard paniqué. Mue par une angoisse fébrile, je me mets à  farfouiller dans mon placard à trésors pour retrouver la chose jamais déballée et qui avait acquis, jusqu’à ce jour, une aura  à la frontière du mystique. O! Miracle l’aiguille double est retrouvée!  Maintenant il va falloir comprendre comment enfiler la chose. A chaque jour suffit sa peine…

piedourletPied à ourlet étroit

Enfin, le pied à ourlet étroit porte lui aussi merveilleusement son nom : imaginez des ourlets si fins qu’ils peuvent remplacer la pose d’un biais d’encolure ou finir avec grâce le bord d’une manche papillon. Pour maîtriser la bête, ce fut une sacrée épopée, la notice relèvant du charabia mal traduit. Heureusement qu’on trouve des tutoriels pour tout et n’importe quoi sur la grande toile… Et maintenant au travail!

***

I wish i could buy a serger but it’s a bit too expansive for me right now. Instead, i thought i would upgrade my sewing machine. So last week i ordered three new sewing feet: the walking foot, the narrow hemmer foot and the groove pin tuck foot. You can really get more out of your sewing machine by spending a little on accessories. In case you need a good reason to buy more acessories for your sewing machine, hear me: simply  decide you sewing machine has a birthday! Every good friend should have a birthday – who care if it’s human or not! Mine just turned two years old. So Happy birthday dearest sewing machine!

The walking foot is vert handy for sewing multiple layers or sandwich batting and it is absolutly necessary to get quilting. In order to use it i’ve discoverd that you need to remove the presser foot holder. So, that’s what the screw driver delivered with the machine was intened for !
The groove pin tuck foot is used to make perfect pin tucks as well as to sew corded pin tucks. But it seems you have to use a twin needle. I did not have too much trouble finding the screw driver but the twin needle was trouble… I could not help but think of haystack and panicked slightly as i rummaged through my sewing stuff in order to find the twin needle that had been foolishly ignored so far. I’m proud to say taht i found it! Ok, now how do i thread this? How about i put that off until tomorrow?
At last the narrow hemmer foot is an incredible accessory. I love it already and have already been using it in place of bias and finishing butterfly sleeves with it. Learning to use it was, however, quite a challenge. The instructions were of no good use. Hopefully, you can find just about any tutorial on the web. Yep! Even a narrow hemmer foot tutorial!


Ralenti / Slow down

avignon

Le blog est au ralenti. L’air est trop lourd et le temps manque.  Les vacances pointent  le bout de leur nez mais il faut encore patienter un petit mois. En attendant, on se relâche imperceptiblement, on prend de petites pauses sur le quotidien, l’air de rien. De ce côté-ci, en numérique, mais aussi dans la vraie vie. Je rentre d’ailleurs d’un week-end en Avignon. Il suffit parfois d’une jolie chambre d’hôte, d’un bon restaurant et d’un musée pour retrouver son souffle et renouveler l’inspiration. J’ai des envies de blanc, d’aplats de couleur et de dessins minutieux…

avignon2

Estampes originales et sensibles de Atsuko Ishii achetées à la collection Lambert.

***
This blog has slowed down a bit. The air is terribly hot here and time is scarce. The holidays are coming soon but there is still a month of work ahead of me. In order to maintain my energy to a decent level, whether it be
online or offline, i’ve recently been taking little breaks from the routine. Actually, I’m back from a week-end in the southern city of Avignon. Sometimes, all you need is a charming b&b, a good restaurant, and a museum to let the inspiration flow in. I now crave for whiteness, block colours and delicate drawings. I bought theses two original and signed engravings by artist Atsuko Ishii at Collection Lambert.