Japan in english, please?

Incitée par l’adorable  Tanpopo, je vous propose un petit tour dans la forêt des blogs. Aujourd’hui, au menu:

  •       3 blogs en anglais pour les toquées de couture japonaise

Japan craft journal

image-72

« A ressource for all japonese craft lovers” comme dit l’accroche du blog! Oui mais attention, il s’agit de tuyaux pour des fournitures jap’ en vrai  de vrai –  comprenez dans des vrais magasins  au  japon! On ne joue pas dans la catégorie  “boutiques online” – erzats numériques pour rassasier les occidentales en mal de soleil levant, non madame : c’est du direct-live, de l’authentique à la source ! Si vous avez la chance de passer par Tokyo, vous devez absolument préparer votre feuille-de-route-shopping à l’aide de ce blog bourré d’adresses pour les japan craft addict: tissu, livres, bricolage, tout est terriblement alléchant. Perso, je suis allée une fois à Tokyo et suis restée coincée à Narita Airport 4 heures, en pleine nuit et totallement jet-lagguée. En sommes, tout ce que j’ai vu du japon, ce sont les crevettes séchées du kiosque à journaux… Comme j’ai pas l’occasion d’y aller tout les 4 matins, je lis assidûment Japan Craft addict, comme  ça au cas où, la prochaine et hypothétique fois que je serai à Tokyo, je perdrai pas de temps…. On sait jamais, vaut mieux être prévoyant.


Good-ness

image-12
Leslie vis au japon et devinez quoi ? Elle adore les tissus et les livres de couture. Ca alors!? Incroyable! Elle a un blog perso, une boutique Etsy avec des prix très corrects et une gamme qu’on ne voit pas à tous les coins de rue. Leslie a même  un blog de la boutique pour suivre en direct les tendances et nouveautés. Risque majeur de craquage…

image-20

 

Crafting Japonese

image-19
Un blog collectif équivalent de notre très frenchie Japan Couture Addict. Le principe est cependant un peu différent puisqu’on ne publie pas soi même et que le blog ne se limite pas exclusivement à la couture de vêtements ou accessoires. Mais vos créations peuvent quand même être partagées sur Crafting japonese. D’abord vous publiez sur votre propre blog – des photos d’un livre ou votre propre réalisation. Il vous suffit ensuite de contacter par mail Kuky, l’administrateur du blog, en lui communiquant le lien vers votre billet et l’ISBN du livre. C’est aussi simple que ça. En plus Kuky est vraiment adorable et publie plus vite que son ombre !

That’s all folks!

Doux

bleujap

 

  • Envie de liquider le stock de ces tissus qu’on ne voit même plus tant ils ont attendu
  • Envie de d’utiliser mes chutes de liberty qui fleurent bon l’été.
  • Envie de coudre pour ma fille, vestimentairement un peu négligée ces derniers temps.
  • Envie de bleu.
  • Envie de tester ce magazine Ottobre prêté par l’adorable Marion.
  • Envie de doux comme ce tissu genre sweat-shirt: une fois de plus je mise tout sur la chic jogging attitude!
     
    Yopla!     

    Problème existentiel conséquent du moment : je veux le même petit gilet à manche courte!
    Est ce que je vais oser tenter l’agrandissement en 36 du patron taille 4 ans? Risqué : je vais peut être m’en tenir à une énième tunique japonaise…? Vous tenteriez vous? 

    PS: je risque d’être un peu moins présente ici dans les semaines à venir: des projets à creuser, des choses à régler. Mais je vous lis et je ferai un effort pour poster des petites lucarnes de temps en temps.   

    ****

    Pattern from an Ottobre issue that Marion lent me.
    I made this cute vest for my four year old girl with soft blue fabric and a little bit of liberty fabric. 
    I like it so much i wish i could make one for myself. Isn’t it risky to enlarge the pattern from 4-year-old to a woman size? Have you ever tried it? 

Polaroid

img_5430-pola

 

img_6836-pola
A part la couture et le papier, j’aime (beaucoup) la photographie. Je viens de repérer sur le joli blog d’Ava un logiciel permettant de transformer les photos numériques en simili-polaroids. Pour télécharger le logiciel, ultra simple à utiliser, c’est par ici… Prêt pour un aller simple dans les années 70-80?

****

I really like pictures. I just discovered on Ava‘s blog this awesome software to turn pics into polaroids.It’s really easy to use and you can downlaod it here.  Ready to turn back time?

Papier vole !

papier

Pliage de trois fois rien appris à noël de ma belle mère – qui passe de temps en temps par ici et que je remercie ! Idéal pour mon obsession des séries et des travaux manuels répétitifs. qui s’exprimait récemment, comme vous le savez, par des dizaines et dizaines de boutons dont je n’ai que faire…

Celle guirlande-ci est pour la chambre d’enfant et j’ai déjà une commande de ladite enfant pour sa maîtresse.  Je compte bien en faire d’autres pour mon coin couture, mon bureau, mes amies, etc. Allez j’y retourne, ça me démange…

Rose parce qu’il fait gris

pinkfury2

J’ai retrouvé au fond d’un placard ce petit blouson printanier cousu l’année dernière pour la demoiselle de la maisonnée. Trop grand et trop long aux beaux jours 2008, il patientait avec grâce, attendant son heure en 2009.
Vivement le printemps! Personnellement, le froid qui coupe le souffle et la nuit tombée à 18H, je ne m’y fais pas! Quand je pense que certaines ont le talent de fêter le solstice d’hiver et se réjouir en toute saison. Admettons que je suis bien jalouse de ce regard toujours neuf et enthousiaste sur les choses et la vie. Moi, je fais comme je peux pour surmonter l’hiver:  je fais des boutons et je couds en couleurs…

pinkfury13

Obsession-bouton

Dernière obsession de ce côté : les boutons en tissus. Obsession voire thérapie contre le froid, la déprime hivernale et le stress inhérent à la vie de la femme moderne que je suis. Faut me voir certains soirs, dès l’enfant couchée, me ruer sur ma boîte à boutons à recouvrir, acharnée à en produire à la chaîne par vingtaine. Frénésie de chutes, clip-clap, des boutons encore des boutons. Ne me demandez pas pour quoi faire je n’en sais rien. Apaisant comme une tisane de valériane (beurk), réconfortant comme un chocolat chaud bien épais, satisfaisant parce qu’aussitôt commencé, aussitôt fini (pas comme les tuniques japonaises…). J’ai surmonté ma timidité et avoué ma dépendance hier soir lors d’un dîner  de blogo-copines qui se reconnaîtront et qui m’ont soutenu dans ma folie. Bref, j’ai fait mon coming-out! Du coup, je suis libérée et peux le crier sur les toits: j’ai une addiction aux boutons. C’est grave docteur?

boutonsfolie

Faire quelque chose…

Cela fait un moment que je n’ai pas partagé avec vous mes découvertes blogguesques là bas, hors des frontières. Voici ma dernière trouvaille qui fleure bon l’inspiration et qui laisse dans son sillon une traînée de poudre de magie : du beau avec trois fois rien, de l’imagination et du joli-tout-plein au bout des doigts.

 

image-2

Make something (Toronto, Canada)
Dans son dernier billet, Karyn explique comment elle fabrique ses propres étiquettes en tissu … en utilisant sa vieille machine à écrire. Bon sang mais c’est bien sûr! Vite! Vite! Mais où ai-je fichu ma vieille machine à écrire? Comment ça j’en ai jamais eu?  Non seulement elle a de la suite dans les idées mais en plus elle a un super job Karyn: elle a une boutique-atelier “Sew by the hour”. Pfff, le rêve…. Elle fait aussi de bien jolies tuniques. J’ai craqué pour celle ci. Du coup j’ai commandé un nouveau livre de patrons japonais. Si c’est pas malheureux!

A suivre donc ici: une tunique…